Pour lutter contre le chômage, laquelle de ces propositions vous paraît-elle prioritaire ?

Home / Sondages / Pour lutter contre le chômage, laquelle de ces propositions vous paraît-elle prioritaire ?
Share Button
 

Chaque semaine un nouveau vote
Pour lutter contre le chômage, laquelle de ces propositions vous paraît-elle prioritaire ?

 

 

 

Laisser un commentaire

216 comments

  • Boulonne17 septembre 2016 at 16 h 50 minReply

    Le choix unique ne permet pas une réllé expression démocratique. Un classement, selon moi, mais …, aurait mieux permis de se positionner.

  • Jacques LACOTE17 septembre 2016 at 10 h 37 minReply

    D’accord avec “Claireaux” sur tous les points. C’est d’ailleurs, semble-t-il, ce qui ressort de nombreux commentaires.
    J’y ajouterais, si cela n’a pas été dit -ou pour appuyer- que le rôle des grands médias est désastreux pour la cohésion nationale et l’information intelligente des citoyens.
    Nous parlions des jeunes avec des amis. Nous attendons, ce we, une bonne trentaine d’amis de notre fille, avec leurs enfants, pour son anniversaire. La plupart d’entre eux sont des amis d’enfance qui ont maintenant charge de famille. Nous sommes admiratifs devant leur sens des responsabilités tout en conservant modestie et humour ..
    Pourquoi ne nous parle-t-on pas plus souvent de ces jeunes-là, issus, comme nous et une grande majorité de citoyens, de milieux moyens ou modestes, qui ont bossé sérieusement, ont surmonté des difficultés et assument pleinement leur rôle dans la société ? : ingénieurs, architectes, vétérinaires, gestion financière, technico-commerciaux, journalistes …
    Relater leurs parcours, leur donner la parole, à la place des débordements verbaux des “politiques” et de leurs supports médiatiques, serait apaisant et encourageant pour des populations de plus en plus nombreuses à se sentir définitivement marginalisées !
    La classe politique a de moins en moins de classe, en France, en Europe et dans le monde. Inutile de citer les noms, chacun les connait !
    Pour illustrer tout de même ce propos : où sont les équivalents de F.D Roosevelt, Winston Churchill, Charles de Gaulle, Willy Brandt et qqs autres Allemands célèbres d’après-guerre…etc.
    Nos “responsables” politiques donnent aujourd’hui le sentiment que l’essentiel leur échappe depuis longtemps déjà !
    Voyez ce qui se passe en Europe. Une Union Européenne concoctée intentionnellement en faveur exclusivement du business et de la finance : — une monnaie unique non assortie des dispositions communes que tout étudiant de 2e année d’économie connaît (banque centrale responsable, harmonisation fiscale et sociale, harmonisation diplomatique ..)
    – une concurrence sociale effrénée entre les pays de l’est et de l’ouest,
    – des frontières passoires…
    A l’époque du franc français, qu’aurions-nous penser d’une Corrèze qui se serait déclarée paradis fiscal ou d’une entreprise qui embaucherait à Paris des salariés importés, au tarif d’un ouvrier agricole de la Creuse et créerait une société holding aux Bahamas, pour ne pas payer d’impôts en France, tout en profitant de toutes les infrastructures du pays (réseau routier, transports ferroviaires, enseignement, santé, services publiques ..) et important des biens de consommation de l’étranger sans aucune protection douanière ..!!
    L’union européenne l’a fait ! Et vous vous étonnez qu’elle soit en faillite ? “La crise” ? Ah ! oui, la crise ! Mais d’où vient-elle, la crise ?
    L’indice Dow Jones ne s’est historiquement jamais aussi bien porté. Ce n’est qu’un exemple.
    Réveillons-nous braves gens !! Trop c’est trop !

  • CLAIREAUX9 septembre 2016 at 19 h 57 minReply

    La séparation des activités bancaires me semble une mesure impérative mais on ne peut pas miser que sur une seule solution, une politique de relance par l’investissement et le pouvoir d’achat et une profonde réforme fiscale alliant justice sociale et efficacité économique doivent faire partie d’un ensemble. Il me semble aussi que la lutte contre les paradis fiscaux et la fuite des profits des multinationales vers ces eldorados représentent un manque à gagner tellement énorme que l’on ne peut plus avoir de surprise que les Etats puissent être en difficulté face à leurs engagements publics. La financiarisation plombe nos économies selon certains économistes. On dit même que les banques n’ont pas intérêt à financer les PME. La réduction du temps de travail risquerait d’obliger chacun à travailler presque à mi-temps et sans doute avec le salaire en conséquence ! Faudra-t-il alors chercher plusieurs petits boulots comme dans certaines catégories dans les pays en développement pour joindre les deux bouts à la fin du mois ? Pour moi l faut agir sur plusieurs leviers. Désolé pour ce retard inadmissible

  • Ève Manceaux6 septembre 2016 at 22 h 55 minReply

    Bonjour Madame !

    Impossible de voter pour deux propositions en même temps, alors, j’avoue que mon choix entre la deuxième et la cinquième a été difficile.

    Par ailleurs, il me semble que toute l’organisation du travail (salarié) est à revoir. Je suis moi-même travailleuse autonome et crois que l’entrepreneuriat des jeunes devrait être favorisé par davantage de mesures incitatives.

    Merci de votre attention,

    Ève Manceaux

  • yvon4 septembre 2016 at 13 h 27 minReply

    La semaine a 4 jours (35h) me parait intéressante ,mais il faudrait favoriser et valoriser ,pour ceux que ça intéresse,le travail a temps partiel..

  • yvon4 septembre 2016 at 13 h 21 minReply

    A mon avis il faudrait les 5

  • Michel31 août 2016 at 22 h 58 minReply

    réduire le temps de travail pour embaucher les jeunes !!depuis 1990 nous demandons les 32 heures … il y a de plus en plus de jeunes au chômage

  • Molle30 août 2016 at 13 h 39 minReply

    Re-produire en France, par une incitation fiscale (un peu de protectionnisme ne nuit pas) et beaucoup de problèmes sociaux en seront supprimés voire amoindris
    Pourquoi produire toujours plus dans des pays esclavagistes, pour toujours plus de cash
    L’ennemi c’est la finance (humour…)
    Cdlt

  • Hertz30 août 2016 at 11 h 22 minReply

    Les 3 premières mesures ont toutes un sens pour réduire le chômage et la cinquième est incontournable, mais pas tellement pour réduire le chômage. La quatrième est une mesure de salubrité. En réalité je pense que que ce type de sondage n’a pas beaucoup de sens ! Ce qui compte c’est l’ensemble du programme dans lequel elles doivent s’insérer tout en garantissant une cohérence macro-économique : on ne peut indument en france augmenter trop le “coût du travail”. On est obligé également de la jouer dans un contexte européen et, bon gré mal gré, dans un contexte international. Sinon ce n’est que de la démagogie

  • Chevalier Michel30 août 2016 at 8 h 39 minReply

    La séparation des activités bancaires est un impératif. La confusion entre les différentes activités bancaires est source de toutes sortes de malversations comme l’a largement démontré la crise financière de 2008. La finance doit retrouver sa place d’auxiliaire de l’économie réelle au lieu de la gouverner et de la traiter comme une vache à lait (ironie ! compte tenu de l’actualité). L’argent (investissements, recherche fondamentale, salaires…) doit être au service de la production et non l’inverse ; il faut retrouver un équilibre acceptable entre rémunération de l’argent et rémunération du travail, et en particulier prohiber les gains monstrueux des “patrons” des grandes entreprises. Les temps ne me paraissent pas propices à une nouvelle réduction du temps de travail, même s’il faut en conserver la perspective et le projet, mais cela ne pourra être réalisé dans le court terme, il est donc inutile sinon nuisible d’en faire un thème de campagne : cela pourrait même passer pour de la démagogie. Et les fausses promesses le sieur Hollande en a tellement faites que méfiance voire défiance se sont installées pour longtemps dans une gauche dont un ex-collaborateur de la pâle et insipide El Khomri dit tout net que les gouvernants actuels l’ont tuée. Il faut à tout prix sortir de la théologie contre-révolutionnaire néolibérale à la remorque de laquelle le PS s’est attelé sans beaucoup d’états d’âme (sinon Bérégovoy ?) il y a 33 ans, et qui est devenue la pensée unique de la technobureaucratie de l’UE pour qui il suffit que la démocratie n’ait d’autre existence que formelle, et dont l’idéologie agit à la façon d’un totalitarisme – un totalitarisme inédit certes, mais un totalitarisme tout de même. L’UE a échoué en regard des idéaux dont elle a pu être un temps porteuse, elle est donc à refonder sur des bases qui ne soient pas uniquement celles du “marché”. Enfin si les Etats doivent se montrer forts c’est d’abord face aux puissances financières cannibales qui détruisent les emplois, détruisent les ressources disponibles, détruisent le tissu social partout où on leur laisse la mainmise. L’ennemi c’est effectivement la finance (Hollande Le Bourget 2012) quand on la laisse agir à sa guise : il faut donc lui faire la guerre pour assigner des frontières inviolables à ses activités qui doivent être clairement re-sectorisées. Relisons entre autres ce bon Karl Polanyi (La Grande Transformation) qui nous rappelle qu’il y a une grande différence entre économie de marché et société de marché : une société de marché est inviable avec à l’horizon des catastrophes dont les plus lucides d’entre nous commencent à percevoir la possibilité sinon l’inéluctabilité… si nous persistons dans nos erreurs.
    Michel Chevalier, Docteur ès-lettres, enseignant retraité

  • Bodet Jacques29 août 2016 at 20 h 12 minReply

    Je suis pour une réforme de l’Europe et la pratique de l’auto suffisance, n’importer que ce que l’on ne peut ou ne sait pas faire ou que nos conditions climatiques ne permettent pas. La mondialisation c’est l’appauvrissement de la classe ouvrière; Lamy le socialiste ex président de l’OMC porte une grande responsabilité.
    Ill faut refondre l’OMC et la libre circulation des marchandises, les fruits viennent d’Amérique ou d’Afrique du sud,
    les moutons d’Australie et nos paysans crèvent.
    Sauf le respect que je vous dois, les politiques sont nuls archi nuls, laissons gouverner les spécialistes pas les rigolos de ministres, députés, ou sénateurs ils ont perdu toute crédibilité, ils sont lamentables.
    Avec Hoolande il y a eu beaucoup de chocs surtout le choc des conneries au service de la droite

  • lionelvuittenez29 août 2016 at 20 h 06 minReply

    L’idée d’un Revenu Citoyen Universel Inconditionnel est à développer pour un vrai progrès social : libérer les citoyens du travail et de la finance. Il faudrait développer une Démocratie Participative Mondiale sur la base de ce nouveau contrat social.

  • Mazé Christian29 août 2016 at 17 h 32 minReply

    Réduire le temps de travail en particulier pour les plus de 50 ans, en partageant le temps avec des jeunes entrant sur le marché du travail.
    II serait préférable d’avoir des salariés, de plus de 50ans, à temps partiels que des chômeurs qui peuvent encore avoir une activité et qui sont mis mis au rebut.

  • BISKOMTA29 août 2016 at 16 h 51 minReply

    le pouvoir d’achat touche toutes les ménages, sans exception,

    • Lionelus6 septembre 2016 at 14 h 25 minReply

      Je ne sais pas pour tous, mais pour les retraités ; mais mes deux premières années de retraite je payai encore des impôts, maintenant je n’en paie plus et je suis à découvert à la fin de la troisième semaine, juste à se nourrir et à payer l’essentiel (pas de resto, pas de cinéma, aucune sortie et des vacances encore moins)
      on a fait notre boulot, bossé toute la vie (sans jamais dépendre de quiconque) et maintenant on n’est plus bon qu’à attendre de crever !
      et dire qu’aux infos on nous fait passer pour des profiteurs ….!!!!

  • Jean-Christophe29 août 2016 at 16 h 13 minReply

    Bonjour, à ma connaissance, la voie de la réduction du temps de travail est la plus sage si l’on veut s’engager dans un véritable projet écolo-socialiste. En effet, une grande partie de l’activité humaine résultant du travail (souvent non choisi, sans intérêt , voire dégradant et toujours trés mal rétribué, notamment quand se dernier sert vraiment le collectif, la société et ne porte pas atteinte à notre environnement…) ne se justifie que pour permettre à une minorité de s’enrichir toujours plus. L’exploitation de son prochain (pour parodier la religion) fait que les citoyens sont encore et toujours réduits (et de plus en plus) à des “machines à produire puis à consommer”. Cette logique se développe au prix de toujours plus de dégradations des ressources naturelles, de destruction des milieux naturels, de pollutions en tout genre, d’empoisonnement généralisé de la chaîne alimentaire, d’une explosion des maladies dîtes de civilisation (drôle de civilisation qui court toujours plus vite vers sa perte en y entraînant une grande partie de ce qui fait la vraie richesse de notre monde : le vivant et toute sa complexité). Ainsi, dans ce contexte, toutes politiques de relance, que se soient par des grands travaux ou l’augmentation du pouvoir d’achat, ne peut que compromettre l’idée même d’un projet écolo-socialiste, notamment en piétinant les principes même de ce qui définie l’écologie.
    Merci.

    Jean Christophe, un amoureux de ce que produit la vie, parfois, un peu misanthrope.

  • Jacques Lacote29 août 2016 at 14 h 49 minReply

    Nous sommes plusieurs à considérer que, la situation socio-économique actuelle étant ce qu’elle est, toutes ces mesures, aux origines et conséquences très imbriquées, mériteraient une attention particulière.
    En commençant peut-être le raisonnement par le retour à l’équité totale en matière de fiscalité des particuliers et des entreprises.
    L’accumulation des niches et des montages spécifiques a abouti à une situation qui serait simplement ridicule si elle n’était autant chargée de causes légitimes de révolte !

  • Fred Ritter29 août 2016 at 14 h 28 minReply

    Je réponds la réduction du temps de travail mais ellene peut pas se concevoir sans la réforme fiscale

  • de la mata jeanpaul29 août 2016 at 14 h 04 minReply

    Tu n y arriveras pas la Fille car tes 2 potes qui font le contraire de toi, ton Président et ton Manuel ….sont quand même appréciés par une grande partie des électeurs sans dents illettrés d essence Hollandique et Macronique, surtout si c est mon cher et adoré Sarko qui se retrouve en face de l icône Socialiste de 2012 au 2e tour dans quelques mois….Hé, hé !

    Tu ne changes pas , seul le promeneur du quai était arrivé à te dresser, tu ne l ouvrais pas devant lui, et depuis sa disparition tu t en es donne à coeur joie par contre…ou la la la la !

    T aimes bien te montrer dans la plupart des médias, de ta famille apparemment, qui ne te crachent jamais dessus, même si en 2003 y a un de tes potes qui a porté plainte contre tes potes de la mairie pour dénoncer les salaires fictifs de la Ccas, comme en 2000 déjà ou la Mesquita s est cassee les dents contre toi, sa plainte étant mis sous la table par tes autres potes de la préfecture.et ça te réussis bien , t as même le temps de bosser sur un blog ..Ça vaut le coup d avoir des amis en politique quand ils sont au pouvoir bordel de bordel. ..j adore !

    Et oui c est ça la Politique. ..qui t as quand même bien nourrie et qui t as encore plus enrichie à force…Hé he !

    Ne soyons pas jaloux des riches qui jouent au apauvre en politique avec tes idées marrantes alors que t es en fin de bail politique et que tu leur craches à tes 2 potes du pays…Sans blague ? ( t as pas l intention de faire comme ton pote Dassault…Au secours )

    Avec tes potes Merluchon, Dray, la Rossignol et tant d autres,VOUS ETES LES ROIS J ADORE VOUS LIRE…Je prierais pour toi pour les primaires ma Fille. ..Va en paix…amen !

  • dominique catalan29 août 2016 at 12 h 59 minReply

    Marie-Noêlle, merci pour cette initiative démocratique, unique, je crois parmi les autres candidats de la gauche de la Gauche: à ce propos entre Jean-Luc qui sera candidat “quoiqu’il arrive” et les autres, Gérard (dont je me sens le plus proche actuellement), Benoît,Cécile, Arnaud (que j’ai suivi il y a quelques années) ,Pierre et les autres,… potentiels candidats au primaires (ouvertes ou pas?), la défaite est assurée, Hollande s’en réjouit….
    allons nous prendre le risque de passer par la case deuxième tour entre un candidat de l’ extrême droite (Le Pen) et de la droite extrême, ( Sarko) : quelle différence? mais surtout quelle responsabilité vous aurez prise dans ce résultat! on ne vous le pardonnera pas…le désastre sera bien pire qu’en 2002..
    Tu devrais prendre l’initiative d’une réunion des camarades autour d’une table et préparer le programme commun de cette Gauche que nous voulons toutes et tous “rouge, rose et verte”: vous le savez tous, même Jean-Luc, il n’y a pas d’alternative plausible!
    alors laissons passer les “nombreuses “universités d’été et reprenons ensemble le chemin de l’école de manière studieuse !
    bien amicalement à toi;
    Dominique (j’avais été à l’initiative d’un site pour te soutenir sur coopol)

  • Touzet29 août 2016 at 12 h 57 minReply

    Il faudrait mettre en oeuvre tout cela à la fois!

  • dominique catalan29 août 2016 at 11 h 59 minReply

    Aucune de ces mesures n’est incompatible: elles doivent être prises de manière simultanée: les 32 heures doivent servir de levier aux autres!

  • fouilland chantal29 août 2016 at 11 h 55 minReply

    mettre en place le revenu universel qui va de pair avec la réforme fiscale
    un impôt négatif et un impôt positif…….

  • cassat29 août 2016 at 11 h 15 minReply

    bonjour
    Avec d’avantage de pouvoir d’achat on peux acheter plus de choses, bien d’équipements, éventuellement se lancer dans l’achat de logement individuel ou dans un appartement. Donc on relance la fabrication des matériaux de construction et consommation a une condition que cela n’entraine pas une augmentation des impots.

  • COUCHOT29 août 2016 at 11 h 07 minReply

    Favoriser massivement la recherche, particulièrement dans les énergies nouvelles et favoriser le développement des PMI-PME

  • Viola André29 août 2016 at 10 h 56 minReply

    Suppression de tous les numerus clausus,de toutes les professions protégées,mises à la retraite immédiate de tous les députés,sénateurs,commis de l’état et autres parachutistes dorés de plus de 65 ans comme les Toubon,Fabius,Lang et Cie.

  • JP Decoster29 août 2016 at 10 h 39 minReply

    L’évasion fiscale coûte cher. Elle diminue des ressources qui pourraient être affectées à des investissements et à une relance de l’économie (transition énergétique, développement de modes de transport économiques, etc..).

  • Christian Grandemange29 août 2016 at 10 h 37 minReply

    Marie-Noëlle

    En fait, vos questions ne sont pas très bien posées : dans les choix que vous listez ci-dessus, tous semblent importants. Pourquoi donner un ordre de préférence, il faut les appliquer tous en même temps. Il manque donc une case : « tous à la fois ».

  • Schmitt Annie29 août 2016 at 10 h 33 minReply

    Une réduction du temps de travail accompagnée d’une petite détaxe pour les patrons sur la création de nouveaux emplois sinon ils n’embaucheront pas…

  • LarJuL29 août 2016 at 10 h 21 minReply

    Repenser la PAC qui était soit disant sensée “nourrir l’Europe” et qui au final nourri surtout Bayer-Monsanto-Syngenta, et nos cancers…!
    40% des émissions mondiales de CO2 sont produits par le labour qui détruit durablement nos sols (dont “nous n’héritons pas de nos aïeux, mais que nous empruntons à nos enfants”). Des dizaines de cas de malformation et d’autisme sont directement liés à l’usage de pesticides. Les pollinisateurs disparaissent, les parasites résistants pullulent.
    Réinvestir dans la formation des agriculteurs, devenus “conducteur de tracteurs” et épandeurs de mort.
    Imposer une taille maximale des exploitations agricoles.

    Replanter les millions de Km de haies arrachées par soucis de rentabilité / profit, des arbres, qui permettent au cycle de la vie de perdurer sous toutes ses formes.

    Arrêter l’élevage intensif qui oblige à vacciner bien plus que de raison… et encore combien de scandales de maltraitances dans nos abattoirs pour mettre fin aux camps de concentration pour animaux?!?

    Tout ce qui est issu de l agriculture dite “conventionnelle” serait déjà mort bien avant d’atteindre nos assiettes sans qu’on les badigeonne de produits chimiques…. que l’on ingère avec!

    Remettre l’éducation civique au premier plan, l’éducation tout cours aussi…

    Remettre des forces de l’ordre sur les routes pour que l’on arrête d’y persécuter les automobilistes honnêtes et respectueux de son code avant que la situation n’empire au point que l’on se tape dessus voire que l’on se poignarde pour un mauvais regard, ou parce qu’on a “osé” signaler un comportement dangereux (ce qui devrait être le travail des forces de l’ordre, épuisées car en sous-effectif croissant)

    Mettre fin à l’exploitation des énergies fossiles :
    interdire le diesel
    rendre obligatoire le logements à énergie positive pour toute nouvelle construction ou rénovation et équiper tous les bâtiments publics en conséquence

    Rien qu’avec ces projets si on croise encore des chômeurs…….

  • Delaure Laurent29 août 2016 at 10 h 16 minReply

    40h par semaine et dix millions de sans emploi.
    32h par semaine et moins de chômage.
    Est ce bien seulement de la naïveté ?

  • Darmon29 août 2016 at 10 h 10 minReply

    une vraie réforme fiscale où l’on remet tout à plat….avec la suppression des toutes les niches fiscales

  • Dugue29 août 2016 at 9 h 59 minReply

    Une réforme bancaire et une réduction du temps de travail sont indispensables.Le travail doit être partagé.

  • Heuline29 août 2016 at 9 h 46 minReply

    il ne peut y avoir de réforme fiscale sans la séparation des banques ! voir la nouvelle “collaboration” passée en douceur de l’été !!

  • Roussel Claude29 août 2016 at 9 h 37 minReply

    Avec une répartition plus équitable des revenus et richesses.
    Il ne faut pas tomber dans le consumérisme

  • Chris Motte29 août 2016 at 9 h 32 minReply

    Difficile choix entre vos 5 propositions : un peu de toutes me semble judicieux.
    Une grande réforme de la finance me semble toutefois prioritaire pour lui ôter tout pouvoir/effet néfaste sur la production (mais cela ne se fera vraiment qu’au niveau international)
    Suivie immédiatement par le partage du (temps de) travail ! Les progrès en numérique et IA ne peuvent mener qu’à ça ou à la guerre civile (exclus contre nantis) !
    Une répartition juste et équitable des richesses (via salaire et impôt) s’inscrit dans le même objectif du “bien vivre ensemble” à léguer à nos enfants.

  • BERNARD29 août 2016 at 8 h 59 minReply

    C’est par un contrôle séparé et strict des activités bancaires que le reste suivra. Et aussi mettre en place tout de suite une loi Tobin….!

  • ponterie29 août 2016 at 8 h 45 minReply

    si l on veut avoir la classe ouvrière de son coté il faut augmenter le smic pour pouvoir consommer et relancer la machine

  • HAUTEKEETE29 août 2016 at 8 h 43 minReply

    Je n’ai pas répondu à ce vote, car choisir entre ces divers modes d’action ne veut rien dire. C’est une politique d’ensemble agissant dans ces 6 domaines qui peut être efficace. Faire un choix revient à cautionner la politique des mesurettes inefficaces

  • françoise lombard-farille26 août 2016 at 23 h 08 minReply

    développer puis à terme Imposer l’agriculture bio, partager les terres pour revenir à des exploitations de petite taille : voilà un très grand gisement d’emplois ! mais sans doute un peu moins d’emplois dans le domaine de la santé dans 20 ans…

  • Guerin JF23 août 2016 at 18 h 30 minReply

    Une nouvelle réduction du temps de travail est indispensable (32h) . La productivité détruit plus de 100.000 emplois par an, + ou – l’équivalent d’1 à 1.5 point de croissance
    En 1974 il y avait 41 milliards d’heure de travail
    En 2000 35,9 milliards…Hors pedant cette période, nous sommes passés de 22 à 27 millions d’actifs…On voit l’effet de ciseau
    La productivité a été X2 entre 1820 et 1960, X5 entre 1960 et 2000 et sera encore X2 d’ici 2030
    certes cette mesure ne peut être exclusive pour résoudre ce fléau, mais elle est imparable

    Mais tous les autres points sont aussi importants et à mettre en avant

  • Jean-Luc Doucet22 août 2016 at 19 h 36 minReply

    Le but est la participation du plus grand nombre a sa propre vie et apporter sa contribution au pays. Il n’est pas question de diminution de salaire dans cette opération. Continuez vos propositions. Merci

  • Robin22 août 2016 at 16 h 02 minReply

    Chere Marie Noëlle ces sondages ainsi présentes sont difficiles à interpréter car ils ne sont pas objectifs amities Anne

  • gérard huot22 août 2016 at 10 h 04 minReply

    la relance du pouvoir d’achat me parait primordiale. un pouvoir d’achat correct pour tous engendrera une relance de la consommation immédiate
    et automatiquement une réactivation de la production et une baisse du chaumage.

    • Lionelus28 août 2016 at 20 h 39 minReply

      oui, bien sur, sans oublié le niveau de vie des retraités, qui diminue chaque année, si on ne paie plus d’impôt, on n’arrive pas non plus à boucler les fins de mois en ayant pourtant cotisé toute sa vie et sans n’avoir jamais été au chômage, …, les économies sont parties dans les études des enfants et il ne reste plus rien aussi ne pas pouvoir profiter un peu de la vie après avoir donné pendant temps d’année, c’est honteux !

      Une autre idée pourrait être le regroupement des générations, ça aiderait les jeunes et aussi les anciens (ceci n’ayant rien à voir avec les observations précédentes sur les retraités)

  • JEAN MICHEL BEAUFRETON22 août 2016 at 9 h 07 minReply

    ayant une vrai politique industrielle ,mais aussi agro alimentaire.développons plus le tourisme .pour cela il faut un plan type marshall sur 20 ans
    .mais !!!
    nous avons trop d’état central.pas assez de travail en région, sur les territoires.
    élus demandez aux acteurs de terrains, aux artisans,commercants,aux responsables des eti….
    autres points :mettons l’accent sur la formation, l’éducation mais !!! avec une éducation nationale qui se remets en cause .allons chercher ce qui marche dans les système d’éducation en secteur privé ou public .

    merci pour cette écoute des citoyens.

    JMB

  • Busnel22 août 2016 at 6 h 27 minReply

    Réduire le temps de travail pour embaucher des jeunes mais aussi intéressement à la marche de l ‘entreprise obligatoire ” d’autres propositions restent valables

  • MICHEL VAUTIER20 août 2016 at 21 h 41 minReply

    Mais aussi une nouvelle étape dans la réduction du temps de travail surtout pour les emplois difficiles et peu qualifiés afin de donner du temps à ceux qui veulent suivre des formations ainsi que des mesures audacieuses pour favoriser le développements des pme-pmi.

  • RICHARD Françoise20 août 2016 at 18 h 54 minReply

    bonsoir, je suis contente d’être dans la majorité de ce choix de réduction du temps de travail

  • Manant Brigitte20 août 2016 at 18 h 40 minReply

    Ma principale préoccupation, c’est la justice sociale, la préoccupation d’intégrer les “pauvres” dans la dynamique du mieux vivre.

  • Lemieux Christian20 août 2016 at 18 h 22 minReply

    Bonjour
    Comme tous les socialistes ,nous avons subi la politique libérale de FH et MV , politique qui a détruit toutes nos valeurs de gauche, mais , attention de ne pas tomber dans la démagogie , et dans le ” y a Ka , faut qu’on”
    Rien n’est simple , et notamment, dans cet environnement capitaliste , cette Europe capitaliste et extrémiste qui abrite des paradis fiscaux…..
    L’essentiel aujourd’hui , c’est de retrouver notre éléctorat , celui qui a été trahi.
    Et puis , la politique aujourd’hui , et ceux qui la pratique parfois de façon honteuse , doit changer , faire de la politique que pour faire du fric , explique la désaffection des Français , qui se sentent “floués”
    Alors OUI pour le changement , le vrai , celui qui remet le socialisme moderne en selle , qui permet aux plus démunis de vivre , qui réduise les écarts , qui met en avant la justice , l’égalité entre tous.

  • MT Gutierrez20 août 2016 at 17 h 03 minReply

    En fait, il faut toutes ces mesures à la fois. Une seule ne règlera pas le problème. Quant à la réduction du temps de travail, pour que ce soit efficace, il faut l’imposer sur la semaine et non avec une 6ème semaine de congés. C’est ce qui imposera de nouvelles embauches. Sinon, ce sera encore détourné avec plus de pressions sur ceux qui travaillent.

  • Dalla Pace20 août 2016 at 16 h 39 minReply

    plutôt que vouloir s’adapter au monde economico financier il faut le contrôler!
    c’est votre devoir d’élu de défendre ce point de vue à moins de vouloir de faire de la politique à a petite semaine comme elle fut faite depuis trente ans!!
    ainsi il faut combattre le lobby financier le plus important au monde avec une vraie séparation bancaire impliquant de laisser faire faillite les spéculateurs qui s’enrichissent sur le malheur des gens!!

  • BERNARD JOLY20 août 2016 at 16 h 16 minReply

    Encore une fois, il me semble que ces propositions vont dans le bon sens. Elles ne sont pas exclusives mais au contraire complémentaires. Alors, il est bien difficile d’en privilégier une…

  • MONFRAIX J.20 août 2016 at 15 h 45 minReply

    Une nouvelle réduction du temps de travail ne ferait qu’accroitre les difficultés financières car ne nous leurrons pas réduire le temps de travail et maintenir le salaire est une utopie. Une 6ème semaine de congés ajoutée aux RTT est-ce pour gagner de l’électorat ?
    Par contre maintenir les 35h OUI bien que la loi sur le travail commence à empiéter sur ce terrain.
    Les promesses électorales ne doivent pas rester promesse et doivent toutes être réalisables réellement.

    • Jacques Lacote28 août 2016 at 21 h 07 minReply

      Bonsoir,
      Il faudrait retrouver une étude économique qui concluait qu’en extrapolant la situation de l’emploi dans les années 60, compte tenu des gains de productivité et autres paramètres, nous devrions travailler, aujourd’hui, 2 jours par semaine, ou 2 h par jour ? (ou qq chose comme ça), pour aboutir à la même satisfaction de nos besoins actuels.
      Je fais la recherche.
      Il est vrai que l’accumulation de moyens financiers énormes entre une minorité de mains et le creusement indéfendable des inégalités, au XXIe siècle ! doivent bien provenir de quelque part. Notamment d’un déséquilibre croissant dans la répartition des fruits du travail de chacun.
      Ce qui est choquant c’est que la gauche, sous F.Mitterrand, ait participé à ce déséquilibre en supprimant l’échelle mobile des salaires.
      Mesure dont tous les salariés et retraités, donc le pouvoir d’achat des ménages, pâtissent encore aujourd’hui.
      Avec toutes les répercussions connues sur l’activité des artisans, petits commerçants, producteurs de proximité, professions libérales..
      .Alors que les divisions entre eux sont perfidement entretenues, bien que leurs intérêts soient communs.
      Vérifier les avoirs détenus dans les paradis fiscaux et le manque à gagner pour les finances publiques de tout ce gâchis uniquement dû au nombrilisme insatiable de quelques uns.
      Si nous évitions, entre nous, de reprendre bêtement les arguments qui nous sont assénés depuis des décennies par les profiteurs du système ?
      Réveillons-nous, braves gens.
      En politique comme en religion, il y a ceux qui la servent et ceux qui s’en servent.

      “Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal mais par ceux qui les regardent sans rien faire”-Albert Einstein-

      • benoit gervais6 septembre 2016 at 12 h 13 minReply

        Le problème est qu’il y a de moins en moins de travail, du fait de l’automatisation augmentante du fonctionnement de la société (bientôt des bus , tram et métro sans chauffeurs partout- c’est prévu ici à Wien à partir de 2018 – donc il faut revoir notre rapport au travail; Paul Lafargue a écrit “Le droit à la paresse” en 1873; que les capitaliste poussent au travail et considèrent que c’est un droit qu’il faut payer par une concurrence sauvage devrait nous faire réfléchir et revenir aux bases du socialisme.
        Un collectif a écrit en 1977 “Travailler deux heures par jour” ; comme d’habitude, nous n’apprenons rien de l’histoire, et ce qui sort de la norme est ignoré…

  • Christian SCHMITT20 août 2016 at 15 h 26 minReply

    La réforme fiscale, la séparation des activités bancaires, la réduction du temps de travail , sont nécessaires mais en complément d’une action violente pour relancer l’investissement et mettre à niveau nos outils industriels dépassés ou carrément moribonds ( Airbus et Ariane industrie ne tiennent la route que par ce qu’ils sont adossés à des outils étrangers). Un plan de relance par les grands travaux, infrastructures, énergies nouvelles et économie d’énergies, sont indispensables. Il ne suffit pas de l’évoquer , il faut enfin s’y mettre !!!

  • bertrandzolla201520 août 2016 at 13 h 33 minReply

    Certains grands travaux peuvent se révéler inutiles !
    La réduction du temps de travail peut être absorbée par les gains de productivité .
    Une réforme fiscale ne profitera qu’aux classes moyennes et supérieures car non-captives !
    Seule l’augmentation du pouvoir d’achat est non seulement un marqueur de gauche mais peut bénéficier à l’ensemble de la population par la consommation de biens et services produits et offerts en France et par l’augmentation des rentrées financières dans les caisses sociales ce qui conditionnent la baisse des prélèvements…

    L’augmentation du pouvoir d’achat est la condition sine qua non de la réduction du chômage !

  • cendrier20 août 2016 at 11 h 58 minReply

    Il faudrait après séparer les activités bancaires. N’oublions pas que sur la Terre c’est Jacques Delors qui a supprimer le 1er cette séparation

  • Bécus20 août 2016 at 11 h 43 minReply

    La réduction du temps de travail doit être associé au salaire universel lui même soumis à une condition de service civique pour les personnes sans emplois (comme par exemple, quelques heures au service d’associations reconnus d’utilité publique, nettoyage de environnement et autres travaux de ce genre)
    en même temps il faudrait limité certains revenus complètement indécents ! Il y a tellement de choses à suggérer, que j’arrête là ..

  • jean-pierre justamond20 août 2016 at 10 h 11 minReply

    MARIE -Noelle rappelez vous les annee 70 ou vous etiez avec melenchon a MASSY dont le maire etait GERMON nous avons debatu a cette epoque sur ces PBs apres vous etes parti a ATHIS MONT BON COURAGE NOTA
    cela fait plus de 50 ans que je suis encarte au PS eyant eu a faire parti du conseil federal du PS des LANDES je fais parti des decus dde ce PS de droite y compris avec l attitude de nos 3 deputes des landes et les 2 senateurs il faut constater q u n depute des landes est aussi ministre QU a t il fait pour eviter que la N10 devienne l A10 alors que les landais avaient payes la mise en securite de cette nationale

  • riviere jean louis20 août 2016 at 10 h 09 minReply

    revoir les trois grands principes républicains LIBERTE EGALITE FRATERNITE
    trop de députes …. un sénat inutile trop de haut fonctionnaires….. reduire les inégalités… suprimer l ‘ ENA (ce n’est qu’un echantillon )

  • jean-pierre justamond20 août 2016 at 10 h 04 minReply

    seul le pouvoir d achat est important ne pas oublier qu il y a 8 millios de pauvres en france et 6 millions de personnes payeez au SMIG

  • debrabant20 août 2016 at 9 h 46 minReply

    NOUS SAVONS QUE SANS INVESTISSEMENT AUCUNE RELANCE N’EST POSSIBLE

  • Michel20 août 2016 at 9 h 36 minReply

    Je suis pour un revenu de base pour tous ( je paie des impôts, oui) , le fruit du travail sera ” en plus” ; et arrêter de privatiser les richesses nationales, justement pour pouvoir redistribuer les profits.

  • FOURNIER20 août 2016 at 9 h 18 minReply

    C’est grâce aux 35 heures que j’ai pu trouver un vrai CDI en 2001.

  • Girard20 août 2016 at 8 h 37 minReply

    Le travail est une richesse, il faut, lorsque c’est possible, le partager. Une partie non négligeable du budget des ménages est consacrée à l’achat d’objets inutiles, je le constate au sein de mes proches dont certains, qui se disent parfois “fauchés” quand il s’agit de se nourrir correctement, n’hésitent pas à se gaver de barres chocolatées ou a acquérir des objets non indispensables (ex iphone et tablette à des enfants de moins de 15 ans). Toute une éducation à refaire. Il n’est pas nécessaire d’avoir un énorme budget pour vivre correctement (une fois le logement assuré en tout cas)

  • Poulain20 août 2016 at 8 h 12 minReply

    Il faut revoir la redistribution des revenus dans un monde ou le travail va disparaître remplacé par des robots, ordinateurs et machines.
    Il faut favoriser toutes formes de créativité pour que l’Homme fasse évoluer la societe dans un monde post industriel et financier

  • claude4120 août 2016 at 7 h 47 minReply

    J’ai voté pour ”aucune de celles-ci”, non pas que les autres propositions soient mauvaises, bien au contraire et elles devraient être appliquées ensemble pour donner toute leur efficacité. Le problème c’est que notre industrie, qui représentait 17% de notre PIB il y a 20 ans, ne représente plus que 7% de celui-ci aujourd’hui, Notre industrie périclite depuis des décennies car elle est frontalement confrontée à la concurrence étrangère, qu’elle soit issue de l’UE ou des pays à dumping social du tiers-monde. A moins que nous n’adoptions un mode vie de ces pays émergents avec des salaires de 50€/mois comme au Bengladesh ou à 300 €/mois comme au Maroc, par exemple, je ne vois pas comment nous pourrions lutter contre ce dumping social, qui nous est imposé par l’Union Européenne par ses traités mortifères TFUE et TUE, qui nous obligent à l’ouverture totale de nos frontières sans restrictions. Comme il est impossible de changer une virgule de ces traités et qu’ils sont en grande partie la source de nos problèmes, je ne vois pas d’autre solution que de sortir de l’Union Européenne et de l’Euro, retrouver nos pouvoirs régaliens, frapper notre monnaie et l’utiliser pour aider nos exportations, si besoin par la dévaluation (l’Euro n’est en fait qu’un Euro-Mark qui sert parfaitement bien l’industrie allemande, mais très déstructeur pour nous), fermer nos frontières à ces marchandises issues des ces pays à dumping social et avantager notre production en incitant à acheter français.
    Il faut aussi se poser la douloureuse question de la politique d’immigration de masse et il est tout à fait naturel et humain de se demander pourquoi, depuis des décennies, les différents gouvernements ont fait venir, ou laisser venir des millions de travailleurs étrangers,alors que depuis 1973 nous perdons des emplois, Nous n’avons ni de travail à leur proposer, ni de quoi les loger, et qu’il est certain qu’ils ne feront, maintenant, que s’ajouter aux plus de 5 000 000 millions de chômeurs et 8 000 000 de pauvres en dessous du seuil de pauvreté qui existent dans notre pays. Dans quel but toute cette politique d’immigration sinon que de créer une armée de chômeurs, uniquement utile à faire pression sur les salaires au bénéfice de la France d’en haut. Quel intérêt à recréer une industrie digne de ce nom et des emplois, si l’immigration est plus importante que le nombre d’emplois créés. Il est aussi nécessaire de mettre fin à ce scandale des ”Travailleurs Détachés”, la aussi imposés par l’UE, et qui n’est rien d’autres que la surexploitation de la misère humaine au détriment des travailleurs français et à l’avantage de qui ?.
    La question à se poser concernant la réussite de l’Allemagne, dans la baisse de leur chômage, c’est la faiblesse de leur natalité. Depuis de nombreuses années, il y moins de jeunes qui arrivent sur le marché chaque année que d’ancien qui partent à la retraite, évidemment cela fait baisser le nombre de chômeurs. Pour palier à ce problème, le Kaiser Merkel a récemment imposé à l’Europe une immigration massive, venue des pays arabes, je ne suis pas sûr que ce soit la meilleur solution, mais plutôt la source de problème de société dont nous commençons à en percevoir les prémices. Par ailleurs l’Allemagne utilise beaucoup de ses ”esclaves” des pays de l’est soit directement dans ses usines en les sous-payant (actuellement, il n’y a pas encore de SMIC en Allemagne) ou en sous-traitant les activités sans valeurs ajoutées ou peu techniques dans les usines situées dans ces pays à très bas salaire. Vous voyez, avant d’appliquer les propositions pertinentes et absolument indispensables, que vous prévoyez, il y a beaucoup de ménage à faire si vous ne voulez pas que ce ne soit qu’un coup d’épée dans l’eau.

  • Grandemange Christian20 août 2016 at 0 h 57 minReply

    Mme Lienemann. Vous oubliez un point essentiel : le problème de notre chômage, c’est la mondialisation sauvage qui permet l’esclavage des ouvriers des pays émergeants, qui permet une pollution industrielle démentielle dans ces pays, un raquet sur les prix en Europe des objets manufacturés en Asie pour 5€ vendus ici 30 ou 50 ou 80€, un enrichissement démentiel des grands groupes industriels sur le dos des pauvres européens, et qui plus est une arnaque aux impôts de la part de ces groupes. Attaquez tous ces phénomènes en même temps, mettez des taxes prohibitives sur les produits étrangers qui ne respectent pas les droits du travailleur ni la nature. Autrement dit, faisons cesser cette mondialisation-là, et disons stop à l’Europe de Bruxelles qui en est gravement complice. Subséquemment, cela veut dire automatiquement réindustrialiser la France, et faites cesser le transport délirant de marchandises dans le monde induit par cette mondialisation.

    D’autre part, disons stop aux pesticides, stop au traitement sauvage que les supermarchés infligent aux agriculteurs avec les prix cassés (pour les agriculteurs, pas pour les consommateurs) : que les agriculteurs deviennent fonctionnaires avec un revenu garanti de 2000€ (ils le méritent bien s’ils travaillent 7 jours sur 7) et créons 500.000 emplois d’ouvriers agricoles dans l’agriculture bio. Taxez fortement les fruits et légumes pollués venus de France et de l’étranger, et subventionnez le bio français tout en dépolluant les terres agricoles, les cours d’eau et la mer.

    En même temps, supprimez les aides sociales à tous les tricheurs des ASSEDIC : savez-vous quel est le peuple qui voyage le plus dans le monde avec leur sac à dos ? Les jeunes chômeurs français, il y en a partout ! Pourquoi ? Parce que leur chômage le leur permet financièrement et parce qu’on ne leur impose pas de recherche active de travail : il suffit de cocher une case sur internet (depuis l’étranger) pour continuer à toucher le chomâge. L’état-providence, c’est bien, les tricheurs, c’est très mal.

    Attaquez tout ça en même temps, et tout ira mieux très vite et naturellement.

    • benoit gervais29 août 2016 at 13 h 16 minReply

      oui il y a des abus, mais ceux des jeunes chômeurs que tu décris sont positifs: les voyages forment la jeunesse! Par contre, ceux des multinationales et autres qui utilisent les paradis fiscaux – cela coute mille fois plus à notre pays que les tromperies aux Assedic ou S.S.- doivent vraiment être combattus.

  • Jacques Lacote19 août 2016 at 22 h 03 minReply

    Bonsoir,
    Pourquoi imposer un choix entre ces mesures ?
    Chacun sait que le redressement socio-économique passera par l’acharnement à instaurer parallèlement ces 5 mesures très complémentaires et qui rappellent tous les manquements navrants dans les gouvernances de tous les partis ayant accédé au pouvoir, seuls ou en cohabitation, depuis 40 ans.
    Il y a du gros grain à moudre !
    D’autant que certaines réformes urgentes ne pourront trouver leur pleine efficacité que dans la mesure où une forte majorité en leur faveur se dégagera au sein de l’U.E et de l’Europe tout entière.
    Là encore, ce n’est pas gagné !
    Mais ce n’est pas une raison pour ne pas insister.
    A une condition, peut-être, que les discours et écrits pré-électoraux s’adressent enfin systématiquement aux abstentionnistes et aux électeurs fidèles, plutôt que de viser toujours les quelques 3 à 4 % d’électeurs éternellement indécis qui font basculer les majorités.
    Si vous saviez comme tous les autres s’emmerdent, à des degrés divers, certes, et se désintéressent ainsi de plus en plus de la politique.
    Le summum du grand cirque se situant lors des cessions télévisées à l’Assemblée Nationale ! Qui peut prétendre suivre les débats avec intérêt et le sentiment de se hisser au rang d’un électeur pleinement informé et responsable.
    Vieille question : Quand voterons-nous enfin vraiment “pour”, au lieu de voter encore et encore “contre” pour tenter de préserver le moins pire ?!
    Mais, bien sûr, tous les élus savent tout cela depuis longtemps. Le vrai pouvoir leur échappe de plus en plus, alors ils s’accrochent bien souvent comme ils peuvent et les médias ne nous re servent que les plus virulents démagogues.
    Et maintenant, la religion ! C’est à qui fera les plus belles risettes aux envoyés de leur dieu, quel qu’il soit ! Pauvre laïcité !
    La prestance des femmes et hommes politiques s’est amoindrie, dans tous les partis, depuis le fin de la seconde guerre mondiale.
    Alors, le changement, c’est vraiment pour quand ?
    Il y aurait bien urgence, non ?

  • Chevillard P19 août 2016 at 21 h 53 minReply

    J’aurai souhite dans mon vote pouvoir associer relance du pouvoir d’achat et reforme fiscale …..

  • PETIT19 août 2016 at 20 h 55 minReply

    Les solutions proposées ont été essayées avec des résultats mitigés, pour ne pas dire décevants.
    Notre système économique qui s’est mis en place depuis plusieurs siècles , est basé sur l’impérieuse nécessité de l’existence de crises successives.Sans crise, pas de destruction et par conséquent, pas de reconstruction et donc pas de production de richesse et donc pas de redistribution.Vive la crise titrait Libé et Montand en 1984 ! Quelle aveu ! Nous sommes toujours, et même de plus en plus, dans l’attente de la sortie de crise. Nous pouvons toujours attendre ; si nous n’inventons pas un nouveau système économique basé sur les besoins vitaux des populations en préservant durablement notre planète.Roger adhérent pour un PS à GAUCHE

  • KARIM MECHTA19 août 2016 at 20 h 32 minReply

    Si par malheur nous n arrivons pas à faire taire les ego , les motivations certes légitimes des camarades ce serait difficile de faire obstacle à la candidature suicidaire de François Hollande Courage Camarades …je compte sur toi Marie Noelle

  • Aiello19 août 2016 at 19 h 49 minReply

    Difficile de choisir !

  • Jocelyne diolez19 août 2016 at 19 h 35 minReply

    Difficile de faire un choix car ces 5 mesures sont ensemble toutes nécessaires et urgentes : la réduction du temps de travail me semble une logique tellement évidente à partir du moment où il n’y aurait plus assez de travail pour tout le monde, seulement c’est une mesure qui est simplement sabotée par la droite et les entreprises qui se rallient à celle-ci afin de prouver que cela ne marche pas ! Et bien sûr qu’un pouvoir d’achat plus grand fait tourner la machine plus rond, etc….

  • Marianne19 août 2016 at 19 h 21 minReply

    réduction du temps de travail lié à la redistribution des richesses et une réelle réduction. En ce moment, il y a des réductions avec précarité: job à mi-temps mais appelable à tout moment; ou horaires réduits mais même quantité de travail à faire qu’avant la réduction.
    impot: c’est aussi donner de son temps mais pas en réserve citoyenne/service militaire. et avec droit de grève, et de travailler réellement en service public, pour un vrai service public et pas un au rabais comme de plus en plus.

  • HUGUIN Colette19 août 2016 at 19 h 17 minReply

    Je suis réceptive à la pertinence de vos propositions. Cependant, j’ai la malheureuse sensation ancrée en moi de plus en plus profondèment qui me fait penser qu’aussi longtemps que nous serons otages, le mot est fort, mais je l’assume, donc que nous serons prisonniers du NEOLIBERALISME, toutes actions entreprises ne serons que comme de la pommade sur une jambe de bois. La seule solution est de changer de PARADIGME ! oui mais comment, avec quelles forces politiques fiables et cohérentes. Nous sommes à un grand carrefour de civilisation et comment rallier les bonnes volontés et comment contrer les forces réactionnaires ? J’espère en vous !

  • Gassmann19 août 2016 at 19 h 17 minReply

    Une politique de grands travaux est également une relance du pouvoir d’achat en créant des emplois.

  • ch cadet19 août 2016 at 18 h 54 minReply

    Même si mon observation est commune, elle est fondamentale sur le fond : il s’agit tout simplement de mettre en urgence une politique que l’on attend d’un parti dit P.S avec comme ligne directrice : une plus grande justice sociale en combattant les inégalités dont le pouvoir d’achat doit être amélioré – la relance de l’économie par des investissements créateurs d’emplois – ne plus aider économiquement les entreprises qui abusent des emplois précaires sous des arguments fallacieux (contrat de travail de 15 à 20 h par semaine renouvelés et qui deviennent la normalité) – la protection sociale esten danger alors qu’elle constitue le pilier de la solidarité sous prétexte de déficit…non fondé puisque la crise du chômage prive des ressources et les exonérations des cot sociales sans retour d’investissement pour la relance de léconomie – 16 millions de retraités qui sont mal traités et en attente de mesures sociétales pour une prise en charge des problèmes de santé et de vie du fait du vieillissement et de la dépendance qui suivra… Bref, une autre politique moins inégale et plus humaine dont le parti socialiste doit être porteur…Hélas nous avons été trompés et n’oublions pas cette jeunesse qui est en mal de projets et de perspectives qui est dans leur monde virtuel va être manipulé par ces personnages d’experts occupant toutesles voies médiatiques … Que de certitudes que de faux débats et que de tromperies…

  • Bruno Manzini19 août 2016 at 18 h 47 minReply

    En 1 : Une politique de relance par investissement et grand travaux, en 2 :une réforme fiscale justice fiscale et efficacité économique, en 3 : la séparation des activités bancaires. On aurait là une première étape de remplie.

  • Redjah19 août 2016 at 18 h 34 minReply

    Il est difficile de choisir parmi toutes ces propositions car toutes sont pertinentes ! Il faudrait combiner avec toutes ces propositions !

  • LANG Maurice19 août 2016 at 17 h 51 minReply

    Comment classer 5 démarches prioritaires

  • BARON19 août 2016 at 17 h 45 minReply

    plus de pouvoir d’achat ne peut que créer de la croissance = emploi

  • claude bernhardt19 août 2016 at 17 h 37 minReply

    Entièrement d’accord avec vous, ces cinq thèmes de propositions sont complémentaires et doivent être mis en application conjointement. J’ai voté pour une politique de relance par l’investissement et les grands travaux en pensant, entre autres, à tout ce qui pourrait être fait et développé dans les secteurs des énergies durables, de la recherche, d’un soutien réel à l’agriculture paysanne (en fait, une véritable politique à long terme), aux équipements écologiques tant dans l’industrie que pour les particuliers.

  • trouplin jean baptiste19 août 2016 at 17 h 30 minReply

    j’espère que tu auras suffisamment de voix d’élus pour pouvoir te présenter à la primaire

  • Carpentier JM19 août 2016 at 17 h 29 minReply

    La récente publication des comptes offshore et le manque d’information sur les poursuites engagées contre les fraudeurs indique qu’il faut vraiment revoir le code fiscal de façon à pouvoir suivre tous les échanges bancaires internationaux vers des pays que l’on soupsonne d’abriter la fraude. Ceci demande la levée totale du secret bancaire et la publication aux services de l’état des transactions effectuées en international

  • BERNARD GEORGET15 août 2016 at 16 h 31 minReply

    Réduire le temps de travail n’a dans le passé rien apporté, si ce n’est produire pareil en moins de temps !!!
    blocage des salaires pendant des années et à la clef du chomage à foison

    • Marie-Noëlle Lienemann16 août 2016 at 21 h 35 minReply

      justement je propose un double mouvement hausse du SMIC et 6eme semaine de congé qui pourra être intégré au compte epargne temps pour induire une reduction du temps de travail tout au long de la vie. ce n’est pas la logique 35H et flexibilité. pour la semaine de 4 jours je crois que c’est un mouvement plus long qui doit être négociée par branche et compensée en activant les dépenses de chomage… car il faut que nous travaillons moins mais tous , que nous partagions les richesses , car la robotisation et le numérique vont accentuer la necessité de réduire le temps de travail. Nous devons garantir que ce dernier sera mieux remunéré…

      • FORTIER Bernard19 août 2016 at 23 h 03 minReply

        Attention dans une société pacifique et raisonnable seuls les robots énergétiquement efficaces seront tolérés à l’avenir.
        La mise à l’écart des autres pourrait créer une demande de travail humain compensatoire.

  • François Schabanel15 août 2016 at 14 h 59 minReply

    Quant à votre proposition d’un usage (enfin) développé des référendums :

    ATTENTION ! En dehors du fait que cela coûte CHER, les sondages anticipatifs (pilotés/manipulés ?) tout comme leurs résultats montrent trop souvent du style 51% versus 49%, voire 55% vs 45% (des votes correctement expimés…). Il ne faut plus tomber dans ces désastreux résultats “mitigés” façon Brexit !
    Comme pour les décisions de modifications constitutionnelles, je vous propose d’y utiliser uniquement la règle systématique des 3/5ème = minimum 60% de votes exprimés en faveur du “OUI” pour que la décision populaire/démocratique résultant de chaque référendum passe ensuite au stade politique officiel de concrétisation ultérieure.
    Trop de réponses aux référendums sont sous influences populistes et épidermiques. Par une majorité décisive pré-définie à 60+%, là il y a beaucoup moins de risques de désastreuses déconvenues, dont le Brexit en est un terrible contre-exemple !
    Pour moi, ce n’est pas, aujourd’hui, de la démocratie d’être vainqueur à 51% quand au minimum +/- 5% (sic !) des votants le font sous influences irréfléchies (dont, à cause d’un système éducatif élémentaire en perdition, là aussi +/- pilotée, “façon TF1” qui libère les esprits faibles pour leur faciliter le “gobage” totalement irréfléchi de leurs pubs…

  • ROBERT-ROMPILLON14 août 2016 at 21 h 59 minReply

    soutenir l’Innovation dans les PMI-PME et diminuant drastiquement les subventions aux grosses entreprises et en particulier les Multinationales qui font des gros bénéfient.

    • Marie-Noëlle Lienemann16 août 2016 at 21 h 40 minReply

      Exact et obtenir que les banques aient un comportement favorable à l’investissement et au développement des PME PMI…

      • FORTIER Bernard19 août 2016 at 22 h 32 minReply

        Dans la société post capitaliste et post industrielle
        ce n’est plus les banques qui décideront des investissements,
        mais pour la plupart des besoins ce seront des comités locaux de citoyens et des consultations d’usagers par internet.

  • msacantalTible9 août 2016 at 23 h 46 minReply

    Il faut interdire les licenciements avec les comptes des entreprises.

  • Weireldt9 août 2016 at 16 h 30 minReply

    Toutes les études le prouvent et les faits aussi……nous allons connaitre dans le tertiaire la même réduction que celle connue dans le secteur primaire et secondaire : comptable, banque, caissière…..que fait-on des individus laissés sans travail?

  • Dario8 août 2016 at 13 h 11 minReply

    il manque une option importante : celle de changer le gouvernement vos options avec ce gouvernement d’incompétents ne résoudra aucun problème

  • Hubert Bouquet7 août 2016 at 23 h 21 minReply

    L’investissement comprend :
    – la formation initiale dés la maternelle avec du personnel d’accompagnement pour favoriser l’apprentissage de la lecture, de l’écriture des élèves les plus en difficulté et pour développer la compréhension des textes et l’esprit d’analyse, de critiques et de propositions. Cela nécessite un personnel formé, reconnu intellectuellement et par un salaire de niveau élevé :
    – la formation professionnelle et continue avec une validation des acquis de l’expérience,
    – la mise en place d’infrastructures culturelles, sociales et économiques et écologiques dans tous les quartiers populaires, qu’ils soient urbains et ruraux.
    Tout cela suppose la reconnaissance du travail (donc la stabilité) de tous les personnes qui contribuent à ces investissements et à la valeur qu’ile ajoutent à l’économise.

  • Teyssier4 août 2016 at 23 h 48 minReply

    impossible de faire baisser le chômage de façon significative et durable sans baisse du temps de travail. Cela ne doit pas empêcher une réforme fiscale qui facilitera son financement.

  • FEYBESSE Daniel4 août 2016 at 17 h 54 minReply

    ces 5 mesures sont nécessaires et complémentaires, mais on ne changera rien si on ne réforme pas en profondeur le système bancaire et financier.

  • Guerin JF3 août 2016 at 16 h 39 minReply

    GUERI JF
    Voter pour une seule solution ne me satisfait pas et ne suffit pas, car les autres sont très importantes pour développer des synergies

  • Simon2 août 2016 at 18 h 01 minReply

    Pour moi c’est la haute finance internationale qui pourri le système

    • Marie-Noëlle Lienemann16 août 2016 at 21 h 49 minReply

      C’est un point clef mais pas unique; je suis favorable à la séparation des activités spéculatives et la loi bancaire a été dérisoire; J’avais fait de nombreux amendements dans ce sens… A reprendre

      • FORTIER Bernard19 août 2016 at 21 h 18 minReply

        D’accord avec vous, mais cela va finalement être une question de détail historique, au vu du potentiel explosif des outils de création monétaires qui vont être très prochainement disponibles gratuits, libres d’accès et basés sur la technologie blockchain
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Cha%C3%AEne_de_blocs
        Cette technologie permet d’imaginer une société sans organisme bancaire centralisé, chaque membre d’une communauté d’échange financier sera lui-même émetteur de sa part de monnaie, qui sera ainsi à la source parfaitement répartie. Structurellement cela résoudra beaucoup de problème d’inégalité aujourd’hui insolubles. Si ces problèmes sont ainsi évaporés à la base, il y aura moins besoin d’une correction étatique. Cela engendrera une grande détente économique et espérons le un rebond éthique, les conséquences sont évidemment impossible à prévoir à ce stade précoce. Il faut déjà commencer l’expérience et pour cela il faut que les 99% qui y ont intérêt le comprennent et arrêtent de se chamailler afin de tenir tête au 1% qui vont y perdre et qui ont actuellement de gros moyens à leur disposition pour nous détourner de la bonne voie. C’est pas gagné!
        A mon avis la vraie révolution démarre de là, il faudrait y concentrer nos efforts d’éducation populaire.
        http://www.creationmonetaire.info/
        “Une monnaie libre pour une économie libre”
        Il faut réfléchir la transition qui nous permettra d’aboutir à cette nouvelle société réellement post capitaliste
        où la redistribution n’est plus nécessaire, car la distribution est équitable au départ et renouvelée en permanence,
        comme la chaleur des rayons du soleil sur la terre…
        Vouloir réformer notre société avec des outils et des concepts du 20ème siècle est une perte de temps.
        Tournez-vous vers l’essentiel qui fera notre avenir, car il nécessite de grands changements qu’il faut anticiper le mieux possible.
        C’est notre seule chance d’échapper au “meilleur des mondes” redouté par Aldous Huxley ou même encore pire destruction.

  • BOUTET Claire2 août 2016 at 17 h 49 minReply

    J’ai voté pour la réduction du temps de travail, mais j’ai hésité avec la séparation des activités bancaires…

  • Emmanuel1 août 2016 at 20 h 43 minReply

    Il me semble que les réponses sont dictées par le degré d’information de celui qui vote…

  • benoit gervais1 août 2016 at 14 h 45 minReply

    Lutter contre le chômage nécessite un ensemble de mesures plus complexes que les seules propositions données: investir dans le durable, la qualité (en agriculture par exemple), le partage du temps de travail ( mais comment faire pour les entrepreneurs privés, agriculteurs , artisans,?), tout en conservant une justice de vie (donc partage juste aussi du nécessaire et diminution du superflu) …

    • Marie-Noëlle Lienemann16 août 2016 at 21 h 54 minReply

      Bien sûr il faut aller plus dans le détail ensuite. par exemple la mise en oeuvre d’une 6 eme semaine de congé n”est pas si compliqué à organiser; surtout si on peut l’introduire dans un compte épargne temps sur plusieurs années.

  • Le Coq Danielle (Barboux)1 août 2016 at 9 h 26 minReply

    il est domage que l’on ne puisse en choisir 3 maximum

  • Pacot31 juillet 2016 at 21 h 24 minReply

    une politique de grands travaux , le développement durable, le solaire, de grands emplois dans les transports électriques, les usines bio,les immeubles avec économie d’énergie,etc…mais aussi le développement des dom tom,

  • Monique Boulay31 juillet 2016 at 14 h 17 minReply

    En 2e proposition j’aurais ajouter la réduction du temps de travail.

  • SIMON30 juillet 2016 at 23 h 30 minReply

    Je suis pour une réforme fiscale alliant justice et efficacité économique mais je souhaiterais encore plus que chacun paye des impôts même à titre symbolique car c’est un acte citoyen, au sens de la solidarité, de la responsabilité, du respect des choses et de notre implication dans la vie de la citée. Le fait de payer la TVA, de la CSG ne produit pas le même effet que l’impôt qui fédère et donne un sentiment d’appartenance et de véritable contribution à la collectivité.

  • Agnès Meyronneinc30 juillet 2016 at 20 h 55 minReply

    Je pense qu’une relance des investissements de l’état et des collectivités est à même de créer des emplois socialement utiles. Toutefois, ces projets devront être écologiquement soutenable et procurer du lien social (ex : logements collectifs, établissements pour personnes handicapées, logements) … mais surtout pas d’aéroport à Notre-Dame des Landes.

  • BOITEL Cécile30 juillet 2016 at 15 h 19 minReply

    J’ai voté pour une nouvelle étape dans la réduction du temps de travail mais je regrette de n’avoir pas la possibilité de cocher plusieurs réponses car les autres réformes me paraissent aussi nécessaires.

  • schmitz maurice30 juillet 2016 at 8 h 43 minReply

    seule une véritable politique salariale donnant du pouvoir d’achat aux français apportera une solution à la croissance . ce qui aura sans nul doutes un effet notoire sur le chomage ainsi que sur les cotisations sociales

    • bertrandzolla201520 août 2016 at 13 h 39 minReply

      Tout à fait d’accord avec vous !
      Le reste me semble être de la littérature pour gens aisés dissertant dans le vide !

  • Yann Moreau29 juillet 2016 at 23 h 43 minReply

    La relance est aujourd’hui bloquée par la frilosité des banques. Il faut que l’investissement devienne une activité à part entière, dissociée des marchés.

  • Xavier Reliquet29 juillet 2016 at 23 h 01 minReply

    J’aurais bien voulu faire deux choix : investissements-grands travaux, notamment dans la transition énergétique et les énergies renouvelables, et nouveau partage du temps de travail. Je pense qu’on peut et doit créer aussi des milliers d’emplois d’aide à la personne.

  • patrick29 juillet 2016 at 22 h 24 minReply

    c’est la seule manière de partager les richesses entre le capital et le travail

  • georges chaize29 juillet 2016 at 16 h 19 minReply

    la relance de l’économie ne se fera que sur l’achat et production d’objets durables et dignes de confiance.Une éducation-sensibilisation sur les méfaits de l’achat de futiles et peu fiables objets venant de pays dictateurs-oppresseurs de leurs peuples est à mettre en place .Vaste projet pour revenir sur la lente et inexorable idée de ce qui venait de Chine était bien puisque “”pas chère””.aujourd’hui, nous en payons le prix, de cette note salée !!

  • Berthiot29 juillet 2016 at 15 h 57 minReply

    Bonjour,
    c’est difficile de faire un choix exclusif toutes ces propositions peuvent être complémentaires

  • gisele morel29 juillet 2016 at 12 h 03 minReply

    voir le livre de Laroutourou
    il n’y pas d’autre solution

  • Herber Martine29 juillet 2016 at 11 h 02 minReply

    j’ai voté pour la réduction du temps de travail, mais j’aurais aussi aimer nommer la séparation des activités bancaires ainsi qu’une réforme fiscale.

  • RICHARD Françoise29 juillet 2016 at 9 h 31 minReply

    Si l’ensemble des travailleurs ont une semaine de travail plus courte, cela permettra de partager le boulot aux chômeurs

  • DANTES MARTINELLI29 juillet 2016 at 8 h 26 minReply

    Trop de temps pour se poser des questions et plus assez pour agir!

  • Schwindenhammer serge29 juillet 2016 at 8 h 06 minReply

    Certaines infrastructures sont à créer , comme le contournement systématique de toute agglomération grande ou petite . Parking gratuit à l’entrée en ville , transport en commun prolongé vers les petites agglomérations proches d’une grande ville (tramtrain), etc… Toujours après concertation et accord majoritaire de la population concernée et non pas sur la seule décision des élus même unanimes !

  • sirijaline29 juillet 2016 at 0 h 25 minReply

    Investir et faire de grands travaux (pour faciliter la transition énergétique par exemple) permet, outre de donner du travail à de nombreuses personnes, d’offrir des perspectives d’avenir stimulantes et de plus la plupart des grands travaux … ne sont pas délocalisables ! Bien entendu à condition de ne pas sombrer dans le dumping social, en employant de la main d’oeuvre à bas prix, exploitée de façon légale (lois européennes stupides) ou illégale (immigrés payés au noir).

  • Alain Guillot29 juillet 2016 at 0 h 23 minReply

    En fait il me semble important de choisir l’intelligence au détriment de l’accumulation.
    Pour cela le temps est nécessaire. Ce temps est à mettre au profit du savoir, de la connaissance et du partage, du plaisir aussi.
    Ce temps permet de penser cette notion même du travail qui envoie actuellement les travailleurs dans le mur de l’exploitation et de l’appauvrissement.
    Ce temps nous donne aussi l’occasion de penser le socialisme et ainsi d’éviter et de dépasser la trahison actuelle et passée de ses plus hauts représentants.
    Cherchons donc, avec le temps nécessaire, un autre rapport entre l’humain et les moments à mettre en commun.

  • SebSan6428 juillet 2016 at 20 h 46 minReply

    Incroyable que personne ne parle de pression fiscale et que des propositions n’effleurent pas le débat !

    Les créateurs d’entreprises, artisans, petites entreprises, (JE NE PARLE PAS ICI DES QUELQUES CAS DES PATRONS DU CAC40).
    La pression fiscale actuelle est telle que si on cumul les divers charges et impots direct / indirects en tous genres : l’état encaisse plus d’argent que l’entrepreneur lui meme ! trouvez vous ça normal ??

    Pensez vous qu’en sachant ça, les jeunes avec des idées et des envies ne soient pas freinés à entreprendre ?

    Pensez vous que, sachant que pour payer un salaire pour un employé de plus dans l’entreprise, l’entrepreneur va devoir donner la meme somme à l’état, ça ne freine pas l’embauche ?

    Trouvez vous normal qu’un député qui travaille 6 mois ait droit à une retraite pharaonique à vie, et, que l’entrepreneur qui à cotisé plus qu’il n’a gagné n’ait pas droit au chomage si jamais il a le malheur de devoir fermer son entreprise. (Encore une fois, pour ceux qui auraient raté la première ligne, je parle de la majorité des entreprises et artisans, pas des énarques aux parachutes dorés qui dirigent les sociétés du CAC).

    Donc commençons par rétablir une cohérence entre les “régimes spéciaux dont toute réforme est anti-constitutionnelle” et les travailleurs …

  • colombies28 juillet 2016 at 20 h 31 minReply

    la semaine de 32h, c’est possible dans notre pays!

  • GUIOT Hélène28 juillet 2016 at 20 h 17 minReply

    Suppression des privilèges pudiquement appelés “niches fiscales”, suppression du cumul des mandats en réalité parce qu’effectivement c’est “interdit” mais pas dans la réalité juste sur le papier (le maire de mon village est à la fois maire, conseiller à la CTM (anciennement conseiller régional), président de la communauté de communes du sud de l’ile, proviseur de lycée à la retraite, sénateur et je crois en oublier un ou deux). Gestion transparente des comptes publics, enfin ce qu’il faut surtout c’est une refonte totale de la constitution à mon avis, passer à la 6ème république en évinçant les politiques forcenés, les énarques et autres X, ou si ce n’est pas possible leur flanquer un collège de citoyens pour travailler ensemble.

  • claude4128 juillet 2016 at 19 h 47 minReply

    J’ai choisi la solution N°2, relance par l’investissement et les grand travaux, mais tout cela n’est valable que si la situation politique s’y prête. Or, nous avons tjrs en contrainte la politique de l’Union Européenne qui n’agit qu’à l’intérêt des multinationales, et des financiers; je vais tenter de m’expliquer.
    Vous avez les traités TFUE et TUE qui gèrent le fonctionnement de l’Union Européenne et qui sont mortifères pour notre économie : les articles 32 et 63 du TFUE, par exemple, obligent les Etats à accepter le transfert des capitaux et des biens, ce qui signifie qu’avec la législation actuelle au sein de l’UE, vous pouvez transférer tous les capitaux, comme par exemple les bénéfices que vous retireriez des travaux effectués par votre relance de grands travaux, vous pouvez les transporter dans des petites valises pleines de billet, dans les paradis fiscaux au sein même de l’Europe, tel que le Luxembourg. Alors, avant de lancer des grands travaux avec nos impôts, il est nécessaire de modifier les traités pour interdire ce genre de transfert, mais comme vous le savez cela est impossible, car pour changer une virgule de ces traités il faut l’accord des 28 pays de l’UE, je doute que le Luxembourg accepte de mettre fin à ces transferts, car tous ces capitaux font vivre toutes ses banques, qui appliquent le secret bancaire comme le plus beau des paradis fiscaux. Vraiment une véritable fumisterie. Maintenant, en ce qui concerne le transfert des biens, son application, là aussi par les articles 32 et 63, entraine la délocalisation de toute nos usines, pensez-vous que les pays de l’est qui héritent de nos usines vont accepter de modifier ces articles ? , je ne crois pas. Par ailleurs, l’existence actuelle des ”Travailleurs Déplacés” surexploités, traités comme des chiens et sous-payés, devrait-être interdit, car à quoi peut servir une relance économique afin de diminuer le nombre de chômeurs en France, si le travail est effectué par des TD sous-payés et dont le rôle ne sert qu’à casser les salaires et tirer les revenus des français vers le bas et tjrs au bénéfice des multinationales et des financiers. La solution éventuelle serait de sortir de l’UE par l’article 50 et faire un franxit et après peut-être reconstruire une nouvelle Europe, faite pour les peuples et par les peuples en tenant compte des choix électoraux, car on ne peut pas dire que l’UE soit un modèle de démocratie. La raison première de la faillite de notre industrie, qui représentait, il y a 20 ans, 20% de notre BIP et aujourd’hui ne représente plus que 7% de ce même PIB et la faillite programmée de notre agriculture ne sont dues qu’à la confrontation frontale, avec les pays à dumping social soit en Europe elle-même et par la mondialisation, aux pays du tiers-monde aux salaires de 50€/mois, contre lesquels il est impossible de rivaliser. On peut accepter cette situation d’exploitation de la misère humaine et en tirer gloriole, mais si c’est cela l’UE, non merci.
    J’aurais encore beaucoup de choses à dire de négatif contre cette UE, mais le mieux pour comprendre c’est de se remémorer ces parole de l’évangile qui disait que l’on reconnaissait un arbre à ses fruits, et bien pour l’Europe actuelle la récolte ne vas pas être très prolifique. Avant l’UE, nous avions le ”Communauté Européenne”, constituée des 7 pays créateurs de cette Europe, où il existait la préférence communautaire pour les échanges commerciaux et où il était recherché une harmonisation des lois sociales, fiscales et autres, ce qui n’est plus le cas actuellement où l’on constate une guerre de tous contre tous, dans une concurrence fiscale et sociale exacerbée et mortifère. A cette époque en 1973, avant Maastricht et l’UE, nous avions 400 000 chômeurs, aujourd’hui après 40 années d’UE, nous avons 5 000 000 de chômeurs et 8 000 000 de pauvres en dessous du seuil de pauvreté, les fruits de l’arbre sont bien amer sinon vraiment totalement pourris. Qu’en pensez-vous ?, à vous lire et à débattre.

  • Florence Batisse28 juillet 2016 at 18 h 59 minReply

    Je suis absolument convaincue que de nouvelles réductions du temps de travail ne serviraient à rien d’autre qu’à conforter les mauvais patrons dans leurs erreurs. La relance du pouvoir d’achat se fera toute seule quand les gens auront à nouveaux les moyens financiers, (et la tranquillité d’esprit) pour faire davantage d’achats, et surtout des achats plus justes, plus équitables, plus raisonnés, plus proches, plus adaptés. Je pense qu’une réforme fiscale est très importante, mais la séparation des pouvoirs bancaires, clairement, entre les activités de spéculations et celles de financement du monde de l’entreprise, et surrrrrtout du monde de la (très) petite entreprise (qui ne peut pas emprunter, dans les faits) est tout aussi urgente. Je suis ébéniste d’art, et je ne comprends pas pourquoi, malgré le décret passé en 2014, je suis encore et toujours assujettie à des taux de cotisations identiques à ceux des entrepreneurs du bâtiment et des chauffagistes, qui n’ont pas vraiment de besoins en temps de création… Du coup, de fait, je me passe des banques, et je n’avance pas vraiment dans mon développement.

    Il me semble absolument urgentissime d’empêcher VRAIMENT les banques et les CAC 40 de s’enrichir honteusement sur le dos du travail des gens ordinaires. Je ne sais pas quels moyens il faut mettre en œuvre, certainement plusieurs leviers à la fois, mais c’est pour moi CAPITAL.

    Merci, Madame.

  • Wolfrom28 juillet 2016 at 18 h 02 minReply

    Accroître l’agressivité commerciale des Pme – Miser sur l’innovation – Actions de productivité sur les intermédiaires entre producteur et consommateur.

  • benabed28 juillet 2016 at 17 h 53 minReply

    Je m’efforce d’acheter des produits français, même s’ils sont plus chers parce qu’ils ne sont pas fabriqués par des enfants ou des esclaves ! Comme c’est plus cher, j’achète moins et je ne vis pas plus mal. De plus je mange bio, donc des produits régionaux chaque fois qu’ils existent sous notre climat.

  • Fagot-Barraly jack28 juillet 2016 at 16 h 52 minReply

    Pour lutter contre le chômage ,il existe ,si mes souvenirs sont bons quelque chose comme 120 mesures votées a cet effet . Il suffit de les faire vivre .Pour lutter contre le chômage il faut fabriquer en France ,or, où que nous allions il n’y a que des produits CHINOIS et ASIATIQUES et cela commence a bien faire vous ne trouvez pas ?

  • GRANDIÈRE Michel28 juillet 2016 at 16 h 40 minReply

    Je pense qu’il n’y a pas d’autre solution pérenne pour luter efficacement contre le chômage. Le fait de disposer de plus de temps de loisir permettra de développer l’emploi à condition paraléllement, de mener, une politique de redistribution des richesses de manière plus équitable.

  • Pouthas28 juillet 2016 at 15 h 01 minReply

    La bonne question serait peut être de s’intéroger sur la place du travail dans la société.

  • VALLEIX Daniel et Marie-Paule28 juillet 2016 at 15 h 00 minReply

    Je rajouterais bien : “une nouvelle étape dans la réduction du temps de travail”. Il faut abosolument partager ce temps entre tous, et c’est là le seul moyen.

  • Marc VIGNON28 juillet 2016 at 14 h 53 minReply

    Je ne vois pas ce que séparation des activités bancaires et réforme fiscale vient faire dans la lutte contre le chômage. Par contre ceux sont pour moi des réformes urgentes et prioritaires.

  • QUIMERCH28 juillet 2016 at 14 h 49 minReply

    la relance par des grands travaux par l’investissement , permettront dans un second temps d’augmenter le pouvoir d’achat ( surtout des plus bas revenus) et ensuite réforme fiscale juste et efficace ( sans niches) et réduction du temps de travail trouveront leurs place

    • Christine Couvert17 août 2016 at 21 h 10 minReply

      Qu’ entendez vous par grand travaux?Bétonner et encore bétonner,mais il n’ y a personne qui en profite a part les géants du BTP et cela détruit des terres agricoles qui deviennent de plus en plus précieuses.Il faut réduire le temps de travail et favoriser les loisirs (Je suis sur que cela augmenterait les emplois dans le tourisme ) et supprimer la nouvelle loi El Komeri,car elle est faite pour augmenter le temps de travail sans augmentations de salaire.

      • pouydesseau jean-pierre19 août 2016 at 19 h 03 minReply

        Les grands travaux ne sont pas forcément du bétonnage ! L’époque Pompidou, c’est fini. Des grands travaux écologiques (dans le sens de la COP 21 sont à mettre en place rapidement) ; avec un maximum de marchés publics ouverts aux entreprises locales (“le savoir faire français” !) serait la meilleure chose pour le PIB et l’emploi (et le contrôle fiscal !)

  • Tabary28 juillet 2016 at 14 h 46 minReply

    Les politiques d’austérité sont une erreur fondamentale et ne font qu’accroître la misère et le chômage. Les économistes atterrés ont tout dit à ce sujet. Pourquoi notre gouvernement ne les écoute-t-il Pas?

  • VOISIN28 juillet 2016 at 14 h 45 minReply

    la relance du pouvoir d’achat, notamment, des travailleurs les plus pauvres leur permettrait de consommer plus et mieux au moins à la hauteur des classes moyennes, ce qui relancerait d’autant les productions sous condition d’acheter prioritairement ce qui est fabriqué sur le territoire national.

  • Franck Charpentier28 juillet 2016 at 14 h 45 minReply

    La politique de relance par de grands travaux en Europe avec des appels d’offres qui obligent les “gagnants” à embaucher est la meilleure alternative. Les autres solutions seraient dangereuses économiquement parlant. Les comptes publics sont déjà dans le rouge autant qu’ils le soient pour de bonnes raisons! Les réformes structurelles comme le revenu universel européen avec la fin des dizaines d’aides sociales diverses y contribuerait. Le but n’est pas de baisser ce que chacun touche, mais de faire en sorte de ne pas mettre en concurrence différentes aides (RSA Vs ASS Vs AAH Vs Minimum Vieillesse VS salarié à temps partiel forcé au SMIC…) en réduisant le traitement du dossier au minimum (efficacité, praticité, lisibilité des conditions d’accès, économie de frais structurels). 1 revenu pour tout citoyen européen qui s’est acquitté de son devoir électoral (même blanc, il faut aller voter). Ce n’est peut-être pas grand chose mais les grands travaux font la fierté de notre génération pour les générations à venir (cf Hoower Dam aux USA vient des grands travaux du New Deal de Roosevelt).

  • francoise nicoli28 juillet 2016 at 14 h 12 minReply

    la lutte contre le chômage se fera lorsque pole emploi sera bien géré, car pour y avoir été conseillère pendant 2 ans et demi , j’ai pu constater que tous les livres écrits relataient la vérité sur son fonctionnement , et que le personnel a bien du mérite

  • palomby28 juillet 2016 at 13 h 45 minReply

    En esperant que vous ne ferez pas comme votre menteur d’élyséen . Nous sommes habitués, mais attention cela ne va pas durer. Faire les veaux il y en a marre ! Y compris face aux musulmans racistes…..

  • cailleaud28 juillet 2016 at 13 h 25 minReply

    la séparation des activités bancaires et la réforme fiscale de fond sont aussi indispensables

  • HUGUIN Colette28 juillet 2016 at 12 h 38 minReply

    Sous réserve d’une gestion cohérente, honnête et solidaire et non pas comme lors de l’application des 35 heures où les personnes sortantes n’étaient pas remplacées, ce qui faisait que leur temps de travail n’était pas effectué et que c’était une lourde charge pour les personnes
    restantes !!! D’accord mais à la condition que les employeurs ne “trichent” pas et que l’on gagne vraiment en emplois !

  • Alain MAHEU28 juillet 2016 at 12 h 32 minReply

    La question n’était pas bien posée car plusieurs de ces mesures doivent envisagées ensemble.

  • buge28 juillet 2016 at 12 h 31 minReply

    Certainement le plus efficace pour fournir du travail à tous!

  • Labbé Michel28 juillet 2016 at 12 h 08 minReply

    je pense que ce sont les 5 actions qu’il faut mettre en œuvre simultanément

  • Valérie Seyrig28 juillet 2016 at 11 h 59 minReply

    Très difficile de choisir entre pouvoir d’achat, réforme fiscale et séparation des activités bancaire

  • Pettier Jean28 juillet 2016 at 11 h 54 minReply

    Partager le travail, c’est la première des solidarités, combien de maux aurions nous épargnés aux plus jeunes et à ceux qui le sont moins. Le travail c’est la porte ouverte sur l’avenir, et combien en sont privés.
    Nos dirigeants sont pleinement responsables de ce qui arrive dans le monde aujourd’hui.
    Coluche Balavoine ne les avaient ils pas averti, mais c’est avec condescendance voir mépris qu’ils ont fait semblant de les avoir écoutés (EUX ils ont fait de grandes études, ils sont l’élite de la Nation, ils sont riches).
    Une fiscalité qui ne profiterai pas aux plus favorisés, des augmentations en sommes fixes plutôt qu’en %, nous sommes majoritaires à le penser, eux pensent d’abord à eux puis aux profits de leurs amis capitalistes.

  • BERNARD JOLY28 juillet 2016 at 11 h 50 minReply

    Ces propositions ne s’excluent pas. Elles n’ont même de sens que si elles sont appliquées simultanément!

  • Yves FRUCHON28 juillet 2016 at 11 h 49 minReply

    Et s’il fallait tout mener de front?

  • Renou28 juillet 2016 at 11 h 44 minReply

    Je pense qu’il faudrait d’abord être plus strict au niveau de pôle emploi par exemple. Lorsqu’un travail est disponible, il doit le prendre obligatoirement sinon les aides seraient momentanément supprimées. Car je pense que du travail, il y en a mais faut juste le saisir !
    Après pour réduire davantage le chômage, je pense que l’état doit permettre d’augmenter le pouvoir d’achat des ménages.

    • Christine Couvert17 août 2016 at 21 h 50 minReply

      J’ ai 55 ans,et le seul boulot ou l’ on veux bien de moi,c’ est pour du ménage.Non seulement je n’ ai plus la force physique ,mais en plus j’ ai l’ impression de revenir a mes premiers emplois de jeune fille.Entre temps j’ ai tout de même eut un emploi plus qualifié durant 16 ans.Alors prendre obligatoirement un boulot pas adapté a nos capacités ,non merci.

  • Simard P.28 juillet 2016 at 11 h 41 minReply

    Je “vote” pour la séparation des activités bancaires.. c’est plus un pari qu’une certitude. Mais c’est vasé sur le nombre de cas que je connais de personnes qui n’ont pas obtenus (ou ont eu du mal à obtenir) les prêts nécessaires à leur installation, ce qui ne favorise certainement pas l’emploi.

  • Neimon28 juillet 2016 at 11 h 33 minReply

    La réduction du temps de travail , n’a jamais amené de l’embauche .

    • Teyssier5 août 2016 at 0 h 06 minReply

      Mais si, c’est même le seul exemple de baisse significative du chômage en france, d’équilibre de la sécu et de croissance supérieure aux autres pays.

  • level28 juillet 2016 at 11 h 31 minReply

    Réduction du temps de travail associée à une politique de grands travaux (environnement) ainsi qu’une réforme fiscale qui ne pénalise pas les classes moyennes qui ont vu leurs impôts augmentés pour certains de plus de 50% depuis 5 ans ce qui réduit considérablement leur pouvoir d’achat et qui favorise ainsi la récession.

  • Delecourt28 juillet 2016 at 11 h 25 minReply

    Domaine qu’il ne soit pas possible de voter pour plusieurs propositions en les classa t par priorité.

  • Gourgues28 juillet 2016 at 11 h 24 minReply

    moins de charges pour les TPE

  • HOURCADE patrick28 juillet 2016 at 11 h 22 minReply

    Bonjour. Seule une réduction de temps du travail légal, 32 heures/ semaine, obligerait les employeurs du cac 40 à embauché pour réduire le sous effectif des entreprises. Un SMIC à 1800 € pour la relance du pouvoir d’achats. Evidemment une politique d’investissement dans les entreprises et de grand travaux est aussi importante, car cela améliorerai les conditions de travail des salariés.

  • Claude Michel ORONOZ28 juillet 2016 at 11 h 20 minReply

    A l’envers de ce qui a été fait……..

  • FORTIER Bernard28 juillet 2016 at 11 h 17 minReply

    Pour résoudre le problème du chômage et beaucoup d’autre en même temps, il faut changer d’outils économiques, changer de monnaie et relocaliser au maximum les activités qui peuvent se pratiquer en toute autonomie, cela devrait être un objectif internationalement partagé par tous. Pour trouver une définition de la vraie nouvelle monnaie il faut aller sur le site de la monnaie libre et humaine: http://www.creationmonetaire.info/
    et voir cette vidéo pédagogique pour un monde durable https://www.youtube.com/watch?v=-XSmeiwZWxg
    avec ce constat de départ https://www.youtube.com/watch?v=jhZSXmeHmi4
    et des conseils de lutte https://www.youtube.com/watch?v=zIL3s0KAldk

  • jean-pierre justamond28 juillet 2016 at 11 h 06 minReply

    il aurait ete interessant dans cette enquete d etablir un classement
    car il y a des decisions indentiques sur au moins 2 propositiuons

  • THOUBILLON28 juillet 2016 at 11 h 04 minReply

    A la vérité, toutes vos propositions me paraissent totalement prioritaires, mais puisqu’il faut choisir…

  • Motta Jocelyne28 juillet 2016 at 11 h 04 minReply

    A la fois une politique de relance par investissements , grands travaux et une réforme fiscale!

  • serre28 juillet 2016 at 10 h 58 minReply

    merci pour votre engagement et votre courage ! sinceres salutations

  • ATHMANI28 juillet 2016 at 10 h 48 minReply

    On serait tenté par la réduction du temps de travail afin de dégager des postes d’emploi mais……………

  • Andre Rousseau28 juillet 2016 at 10 h 48 minReply

    En fait, toutes ces propositions sont nécessaires, avec, en plus, la taxation des dividendes.

  • Joseph Mougel28 juillet 2016 at 10 h 47 minReply

    Récemment Mediapart a donné connaissance d’un rapport de l’IGAS (Inspection Générale des Affaires Sociales) d’une centaine de pages (que je n’ai pas encore lu personnellement, si ce n’est l’introduction…) rédigé par des hauts fonctionnaires de cette institution faisant le bilan des lois antérieures (Robien et Aubry) sur la réduction du temps de travail et sur l’impact que pourrait avoir une nouvelle étape de cette réduction concertée et généralisée de cette réduction pour diminuer le chômage structurel et notamment celui des jeunes. Le directeur de l’IGAS a décidé de ne pas rentre public ce rapport au motif que certains éléments de sa méthodologie seraient contestables. À mon avis ce motif n’est lui-même pas recevable, car un tel rapport fait l’objet d’une validation à chaque étape de son élaboration. Au surplus après publication, les nombreux lecteurs spécialistes, économistes, universitaires, et personnes avisées du grand public auraient été parfaitement capables de relever les éventuels biais méthodologiques et dans tenir compte dans les conclusions qu’ils auraient tirées de leur lecture. Je crains que le véritable motif de la décision de non publication soit ailleurs. Le sujet est jugé trop polémique, susceptible d’accentuer le clivage entre les tenants de la droite et ceux de la gauche et donc de nuire au rapprochement entre ces deux versants de la vie politique française qui est jugé nécessaire pour les prochaines élections présidentielles et législatives. Mais à force de ne pas faire confiance au jugement des citoyens, à ce qu’on appelle “l’intelligence collective”, de rester dans le “mainstream” initié depuis le début des années 1970 (le néolibéralisme), la société ne se met pas en mouvement pour chercher collectivement de nouvelles solutions plus satisfaisantes pour tout le monde, plus justes et donnant une vraie place à la jeunesse (en particulier les plus exclus relégués dans les “quartiers sensibles” et souvent issus de familles d’origine étrangère, alors que tout le prouve, en particulier les récents attentats, il faut agir profondément dans ce sens là) . Cette réduction du temps de travail ainsi que la réduction des inégalités par une authentique réforme fiscale (le facteur 12 des économistes Gaël Giraud et Cécile Renouard) et la transition énergétique, tout cela ensemble agira, je pense, dans le sens qu’on espère. Mais si la société ne se met pas en mouvement, au lieu de se détendre, la crise économique et sociale s’approfondira. Il appartient donc aux femmes et aux hommes politiques d’ouvrir de vrais débats et d’accepter les risques correspondants.

  • gilles Le Tilly28 juillet 2016 at 10 h 34 minReply

    Voyant les résultats je suis très surpris de constater que plus de 33% des votants pensent qu’il suffit de réduire le temps de travail pour lutter contre le chomage. C’est premièrement oublier que ce sont des petites entreprises qui peuvent embaucher et les petits patrons risquent d’ètre découragés comme ils l’ont été au moment du passage au 35h ; deuxièmement cela rendra le côut du travail plus cher et donc moins concurrentiel .
    (C’est étrange mais nous avons en France beaucoup de gens de l’Est européen qui trouvent ,eux, du travail dans notre pays ; il faut reconnaitre qu’ils sont courageux . Du courage , c’est aussi un peu de cela qui manque)
    Pour réduire efficacement il faudrait surement revalorisé le travail manuel en France car du travail ce n’est pas çà qui manque dans ce domaine,
    et ne plus vouloir plus de 80% de bacheliers à tout prix car nous leurrons nos jeunes avec ce BAC qui n’a plus aucune valeur.
    L’éducation a un rôle primordial à jouer et nous devons faire de nos enfants des hommes et des femmes responsables non des étudiants seulement que nous dirigeons parfois vers des activités sans avenir pour eux-mêmes.

  • MICHEL STEINER28 juillet 2016 at 10 h 23 minReply

    La relance du pouvoir d’achat serait bénéfique à l’économie française, plus d’achats entrainant plus d’embauches des entreprises et donc une réduction du chômage. Par contre une nouvelle étape dans la réduction du temps de travail aurait l’effet contraire, en France nous ne travaillons que 35 heures et c’est déjà bien. Si on abaissait encore cette durée, ce serait la fuite de toutes les entreprises ,étrangères implantées en France et une augmentation importante du chômage.

  • MERY28 juillet 2016 at 10 h 19 minReply

    S’il avait été possible de prioriser les réponses, j’aurai choisi l’investissement et les grands travaux, puis la réduction du temps de travail, la réforme fiscale et enfin la séparation des activités bancaires. Donc, il nous faut tout !

  • Demiere georges28 juillet 2016 at 10 h 09 minReply

    Augmentation de tous les retraites (pas augmentees depuis cinq ans !!!!!! )

  • gerard perrier28 juillet 2016 at 10 h 07 minReply

    La question est celle du comment refaire de la politique a gauche en associant les citoyens.

  • MICHEL LEBONNOIS28 juillet 2016 at 9 h 53 minReply

    Chacune de ces propositions a son importance…

  • Jaussoin28 juillet 2016 at 9 h 47 minReply

    La réduction du temps de travail n’est pas compatible avec le vieillissement de la population, et une réforme fiscale n’apportera rien en terme de réduction du chômage !

  • ROLLAND28 juillet 2016 at 9 h 42 minReply

    Il convient de miser sur les artisans et les PME en prévoyant des mesures simplifiant la rupture du contrat de travail en cas de baisse d’activité ou en cas de manque de sérieux, de compétence, de motivation du salarié. Les PME ont peur des prud’homme et cette peur est pleinement justifiée (et je parle d’expérience). Les PME ont aussi la crainte d’avoir des salariés qui font bonne figure pendant un an puis qui se laisse aller.

    Il convient de favoriser entrepreneuriat. Qu’un maximum de personnes compétentes puissent créer leur propre emploi.

    Cessons de réagir en latin qui attendent tout de l’état, virons à l’anglo-germanisme en pensant que c’est à nous même de résoudre les problèmes. Devenons adulte et assumons nous. Et là il faudrait peut être repenser nos écoles.

  • BERNARD28 juillet 2016 at 9 h 41 minReply

    C’est un peu bidon comme questionnaire, finalement l y a tant à faire….. Mais repenser le système économique “libéral” (qui veut dire plein d’argent aux investisseurs et rien d’autre!) est une nécessité… Le reste suivra.

  • PUCES28 juillet 2016 at 9 h 40 minReply

    avec obligation d’embauche aux employeurs et formation pour les parents afin de consacrer plus de temps aux enfants.

    • PUCES28 juillet 2016 at 9 h 41 minReply

      Plus de temps pour reflechir et s’instruire

  • bertrandzolla201528 juillet 2016 at 9 h 23 minReply

    Toutes ces propositions seraient favorables à la baisse du chômage ! Rien à voir avec des baisses de cotisations sociales ou autres C.I.C.E. de mauvais aloi …

  • cabadie28 juillet 2016 at 9 h 22 minReply

    Le partage du temps de travail est La solution.

  • MICHEL DERAIN28 juillet 2016 at 9 h 22 minReply

    Nécessité d’ une autre politique de l’ emploi par la relance et le développement durable .

  • Favelier28 juillet 2016 at 9 h 20 minReply

    Il faut diminuer l’impôt des classes moyennes qui pourront consommer plus

  • JULIEN Odile28 juillet 2016 at 9 h 17 minReply

    Une prise en compte du RSI en côtisation directe serait un plus pour faciliter la gestion du régime social des indépendants de plus en plus nombreux.

  • Philippe Malidor28 juillet 2016 at 9 h 04 minReply

    Toutes ces propositions sont intéressantes, avec une réserve pour la première: nos sociétés surconsomment, ce qui entraîne une pression écologique insupportable (la “Croissance”, idole de notre temps). Je parlerais plutôt de re-répartition du pouvoir d’achat. Il faut légiférer très durement sur les salaires scandaleusement élevés. Et si ces super PDG veulent aller ailleurs, bon débarras. Puisqu’il nous pillent déjà, qu’avons-nous à y perdre?…

  • Guy LAURENT28 juillet 2016 at 9 h 01 minReply

    Il me semble que la 4 et 5 sont nécessaires mais pas spécialement pour réduire le chomage

  • Jean Pierre Michel EVANGELISTI28 juillet 2016 at 8 h 53 minReply

    Honte aux décideurs qui œuvrent en faveur du chômage de masses en soutenant un libéralisme assassin globalisé.
    Que vive une société de l’Être et non de l’avoir…

  • Chicot28 juillet 2016 at 8 h 53 minReply

    J’aurai aimé voter aussi pour la politique des grands travaux à condition que ce soit pour aller dans le sens de la lutte pour le futur de la planète

  • François Schabanel28 juillet 2016 at 8 h 53 minReply

    Je pense qu’il faudrait relancer le Service Militaire et le Service Civil pour tous les jeunes, garçons et filles, à l’âge de leur majorité = 18 ans pour une durée minimale d’un an. Ceci devrait, d’une part, permettre de faire un point précis sur la niveau d’éducation et de professionnalisme des jeunes susceptibles de rentrer +/- prochainement sur le marché de l’emploi et, d’autre part, d’utiliser les plus compétents d’entre-eux en les employant comme instructeurs auprès des jeunes présentant de graves lacunes d’éducation ou pré-professionnelles. Combien de jeunes se sont seulement rendu compte au moment de leur Service National, une fois majeurs, qu’il leur fallait rapidement combler leurs manques pour avoir un vrai avenir professionnel, et non pas finir chômeur ! 25% de jeunes français au chômage, cela m’est totalement insupportable !

  • BRUSTON28 juillet 2016 at 8 h 52 minReply

    Sans réduction du temps de travail avec partage des richesses le chômage ne pourra jamais baisser, avec une productivite horaire parmi les meilleures du monde.

  • Ruiz Odile28 juillet 2016 at 8 h 46 minReply

    Ne pas user jusqu’à la corde ceux qui ont un emploi et profiter de ceux qui cherchent du travail pour que tous travaillent mieux.

  • Cornevin bernard28 juillet 2016 at 8 h 45 minReply

    Bonjour,
    J’ai voté pour la proposition deux (Investissement). Ce dernier doit s’entendre au sens large y compris la formation, l’investissement écologique, social etc. Ce vote n’est pas exclusif des autres choix proposés.

    Bonnes vacances.

    N.B.: c’est le seul site des candidats de Gauche du PS où on peut laisser un commentaire. Merci de continuer la Gauche qui n’a pas voté Hollande aux Primaires précédentes.

  • Philippe Mangé28 juillet 2016 at 8 h 45 minReply

    Donner la priorité à la relance de la compétitivité économique de la France .

  • Christian Grandemange28 juillet 2016 at 8 h 43 minReply

    Le problème n’est dans aucune de ces propositions : il faudrait partager les richesses qui sont immenses, mais placées seulement dans les mains de quelques-uns, industriels qui mettent en esclavage les ouvriers asiatiques puis raquettent les occidentaux avec les produits que ceux-ci ont fabriqué pour rien. Il faut saiser les fortunes des riches acquises de manière malhonnête et qui ruinent les peuples et les états en échappant aux impôts. Il faut aussi en finir avec la mondialisation qui ne pose aucune contrainte aux industriels importateurs, ni environnementale, si sociale. Le libéralisme est un monde pourri à l’image des monarchies du XVIIè siècle, qui provoque tous les malheurs du monde, tant dans les pays en difficulté qu’en occident.

  • Vigneron28 juillet 2016 at 8 h 36 minReply

    Partager le temps de travail me semble prioritaire, cela devrait engager plus de justice sociale.

  • Paret28 juillet 2016 at 8 h 34 minReply

    Faciliter la création d’entreprise et alléger les charges ouvrir des credits pour les pme pmi auto entrepreneur pour libérer l’emploi